L'INFO MINUTE NATIONALE OU INTERNATIONALE - SELECTION PAR 365 ADDICT

08/08/2020

TikTok : Trump donne le feu vert à Microsoft pour le rachat de l’application chinoise

VOS MEILLEURES INFOS !

Source : The New York Times
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Après avoir menacé d’interdire TikTok aux États-Unis, Donald Trump a déclaré qu’il ne s’opposerait pas à une éventuelle acquisition de l’application chinoise par une entreprise américaine.

Trump a déclaré que TikTok devrait être interdit à partir du 15 septembre prochain sur le sol américain, à moins que Microsoft ou une autre société américaine ne l’achète.

« Pour des raisons de sécurité, la Chine ne peut pas contrôler TikTok« , a déclaré Trump, ajoutant qu’il ne voyait pas d’inconvénient à ce que Microsoft ou une autre société « très sûre » et « très américaine » en fasse l’acquisition.

Lire la suite



from Les-Crises.fr https://ift.tt/2C9VpZb
MERCI !

Pentagone : 37 sénateurs Démocrates se joignent aux Républicains pour adopter un budget de $740 milliards

VOS MEILLEURES INFOS !

Source : Consortium News, Julia Conley
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Les progressistes ont réagi avec écœurement à l’absence de sens des priorités mises en lumière par l’adoption du budget du Pentagone par le Sénat et la proposition du Parti républicain concernant le plan d’aide face au Covid-19.

Des manifestants marchent contre les interventions et les dépenses militaires américaines. (Fibonacci Blue/Flickr/cc)

Quelques heures après la présentation par le Parti républicain d’une proposition de plan d’aide face au coronavirus, qui ne prévoit pas un dollar pour le financement de l’assistance électorale et aucun financement supplémentaire pour les villes et les états alors que le pays continue de lutter contre la pandémie de coronavirus, le Sénat américain a adopté sa version de la loi d’autorisation de la défense nationale jeudi, attribuant ainsi 740,5 milliards de dollars au Pentagone.

Lire la suite



from Les-Crises.fr https://ift.tt/3iqF7e9
MERCI !

Eviter l’Apocalypse – Bernard Stiegler

VOS MEILLEURES INFOS !

Le Collège international de philosophie a annoncé jeudi 6 août le décès de Bernard Stiegler, à l’âge de 68 ans. Directeur de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI), créé en 2005 au Centre Pompidou pour imaginer les mutations des pratiques culturelles entraînées par les technologies numériques, le philosophe avait axé sa réflexion sur le numérique et ses conséquences sociales.

Source : Le Média, Youtube, 12-11-2018

Des ravages la data economy jusqu’au dernier rapport du GIEC, tous les signaux montrent que l’humanité s’est mise elle-même en grand danger. Aujourd’hui « l’Entretien Libre » reçoit le philosophe Bernard Stiegler, fondateur du groupe Ars Industrialis, et directeur de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) du centre Georges-Pompidou. Auteur d’une œuvre profondément originale, il s’intéresse notamment aux mutations sociales, politiques et psychologiques provoquées par la « révolution numérique ». On publie aujourd’hui deux livres de lui, « Qu’appelle-t-on panser ? » (LLL), et « La technique et le temps » (Fayard), réédition augmentée de sa thèse.

Source : Le Média, Youtube, 12-11-2018

Lire la suite



from Les-Crises.fr https://ift.tt/2SUdy2V
MERCI !

10 000 entreprises artificiellement empêchées de faire faillite

VOS MEILLURES INFOS ! entreprises

Par Philbert Carbon.
Un article de l’Iref-Europe

La crise du coronavirus n’a fait qu’accentuer les travers de la France, et singulièrement sa propension à dépenser à tout-va. On ne compte plus les milliards injectés dans l’économie par le gouvernement.

Mardi 7 juillet, le tout nouveau Premier ministre s’est invité au « Ségur de la santé » et a annoncé ajouter 1 milliard d’euros supplémentaire (soit 7,5 milliards au total) pour revaloriser les salaires de la fonction publique hospitalière.

Des centaines de milliards d’euros d’aides

S’agissant des aides aux entreprises, le ministère de l’Économie et des Finances, chargé également de la relance, depuis la nomination de Jean Castex à Matignon, tient un tableau de bord en libre accès, mis à jour quotidiennement, qui fait le point sur les trois grandes mesures mises en place par Bercy, à savoir le fonds de solidarité, le prêt garanti et le report des échéances fiscales.

S’agissant du fonds de solidarité, qui verse jusqu’à 1500 euros par TPE et PME, et peut même monter jusqu’à 5000 euros supplémentaires dans certains cas, 1,6 million d’entreprises en ont bénéficié au 10 juillet 2020 pour un total de près de 5 milliards d’euros d’aides.

Pour le prêt garanti par l’État, les sommes sont bien plus importantes – mais il s’agit d’un prêt, les sommes devraient en toute logique être remboursées – puisqu’elles atteignent 108 milliards d’euros au 10 juillet pour 535 000 prêts.

Enfin, le report des échéances fiscales se monte à 2,6 milliards d’euros. Mais là encore, ces sommes devraient finir par être recouvrées par l’administration.

Ces aides ne sont pas les seules, le ministère des Finances ayant des dispositifs ad hoc pour certains secteurs d’activité comme le tourisme, l’hôtellerie et la restauration. S’ajoutent à cela les aides provenant des autres ministères, comme celui du travail avec le chômage partiel. L’Agirc-Arrco, l’Agefiph, l’Assurance maladie, l’ANCT distribuent également des aides. L’Urssaf, de son côté, a reporté le paiement de certaines cotisations sociales.

Bref, les milliards pleuvent par centaines sur les entreprises françaises. Comme l’a écrit Jean-Philippe Delsol dans ces colonnes, ces mesures sont nécessaires pour faire face aux circonstances exceptionnelles que connaît l’économie française, et éviter les dépôts de bilan en cascade.

Des défaillances d’entreprises en baisse

Mais il n’est pas interdit de s’interroger, comme le fait Jean-Philippe Delsol dans le même article, sur les multiples effets pervers de cette manne publique.

Un de ces effets délétères est la mise sous perfusion d’entreprises qui auraient dû mettre la clé sous la porte et ont peut-être profité des aides publiques pour se maintenir artificiellement en vie.

Car on ne peut qu’être perplexe devant les chiffres publiés par le cabinet Altares qui révèlent que le nombre de défaillances d’entreprises n’a jamais été aussi bas depuis 30 ans. Alors que nous traversons une crise majeure, il y a de quoi être étonné.

C’est ainsi environ 10 000 défaillances d’entreprises qui ont été artificiellement évitées au premier semestre de l’année. Pour Altares, cela s’explique en grande partie par l’activité réduite des tribunaux pendant le confinement et surtout par l’ordonnance prise par le gouvernement qui permet de considérer que toute entreprise qui n’était pas en cessation de paiement au 12 mars 2020 serait considérée ne pas l’être jusqu’au 23 août.

Par conséquent, à la fin du mois du mois, les faillites vont se multiplier. Altares en attend au minimum 60 000 entre juin 2020 et juin 2021.

On peut se demander si ces 10 000 entreprises qui n’ont pas été en redressement judiciaire ou en liquidation au premier semestre n’ont pas bénéficié de quelques-unes des aides mises en place par l’État. Dans ce cas, c’est de l’argent purement et simplement jeté par les fenêtres. Il n’aura servi qu’à repousser l’échéance d’une faillite qui aurait fini par arriver sans la crise.

« Une lance à incendie dans le désert »

Car, bien évidemment, l’argent dépensé sans compter attire aussi les fraudeurs et profiteurs de tout acabit.

Le ministère du Travail a publié fin juin les premiers résultats des contrôles sur les demandes de chômage partiel. Les 3000 contrôles effectués ont débouché sur 850 suspicions de fraude, soit plus de 28 %. Le travail de contrôle est loin d’être terminé car, au 7 juillet, il y avait plus d’un million d’entreprises concernées par le dispositif et 14 millions de salariés !

Même les syndicats s’inquiètent de cette situation. François Hommeril, président de la CFE-CGC, s’est demandé il y a quelques jours au micro de BFM Business, si on n’est pas en train d’utiliser une lance à incendie pour arroser le désert en espérant y voir pousser une petite fleur.

Pour le représentant des cadres, il faut certes aider les entreprises, mais discernement. Il demande davantage de « sophistication pour pouvoir atteindre ceux qui en ont vraiment besoin ». Pour lui, « il y a trop d’effets d’aubaine ». Et de rappeler qu’il s’agit d’argent public et que cela « coûte cher à la collectivité ».

On ne saurait mieux dire !

Sur le web



from Économie – Contrepoints https://ift.tt/3kiOdvb
MERCI !

Brève histoire de l’or (et l’argent) dans la culture occidentale

VOS MEILLURES INFOS ! l'or

Par Nicolas Perrin.
Un article de l’Or et l’Argent.com

Voilà l’été déjà bien avancé. Tandis que les juilletistes regardent avec nostalgie leurs photos de vacances 2019 à l’étranger, les aoûtiens se demandent ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leurs congés. Avec mes modestes moyens, je vais essayer de vous faire voyager.

Assez des histoires de banques centrales et de déficits budgétaires, je vous propose cet été une petite virée orientale. Point de départ : la Chine. Destination finale : la Turquie. Nous traverserons naturellement l’Inde, mais aussi la Russie, le Japon et l’Iran. Sans que vous n’ayez à faire la queue à l’aéroport ni à vous soucier des coups de soleil, je vous ferai découvrir les spécificités des marchés de l’or locaux.

Je serai épaulé de deux prestigieux guides touristiques puisque je m’appuierai notamment sur les travaux de Ronald Stöferle et Mark Valek, qui ont intitulé un chapitre de leur rapport In Gold We Trust 2020 : « D’Ouest en Est : le flux de l’or en direction des « mains fortes » asiatiques. »

Avec la mondialisation et l’enrichissement des populations asiatiques, la demande aurifère a basculé d’Ouest en Est

En 2013, alors que j’écrivais mon livre dédié au marché de l’or, je notais déjà au vu du graphique ci-dessous que « la structure géographique de la demande a été profondément bouleversée au cours des trois dernières décennies et l’on assiste à un déplacement de l’or physique de l’Occident vers l’Orient. Toutes catégories confondues (banques centrales, bijouterie et investissement des particuliers), la demande aurifère mondiale est aujourd’hui majoritairement asiatique. »

Répartition de la demande mondiale d’or par région (1970-2010)

Ce graphique du Conseil mondial de l’or illustre parfaitement de quoi il retourne sur la période 1970-2010. La césure date de l’intégration des économies asiatiques dans le commerce international et de la relative libéralisation de leurs économies, deux facteurs qui ont permis à leurs populations de progressivement sortir de la pauvreté.

Comme nous allons le voir, dix ans plus tard, ce phénomène de déport de la demande depuis les mains faibles occidentales vers les mains fortes asiatiques n’a fait que s’accentuer.

Mais avant de vous faire embarquer pour Pékin, il me semble important de revenir sur la conception occidentale traditionnelle du couple or et argent métal. Cela nous permettra de mieux apprécier les différences culturelles qui distinguent ces sociétés vis-à-vis de l’or.

L’Occident n’a pas toujours considéré l’or comme une « relique barbare » : l’exemple de la Bible

À l’instar de la culture grecque antique, l’Ancien et le Nouveau Testament sont l’un des socles anthropologique et culturel de nos sociétés occidentales. Dans la dernière édition de leur rapport In Gold We Trust, Ronald Stöeferle et Mark Valek (S&V) nous apprennent des choses particulièrement intéressantes au sujet de l’or et de l’argent métal en procédant à une analyse étymologique de ces textes.

Ce chapitre est particulièrement intéressant en cela qu’il montre qu’historiquement, l’or et l’argent n’ont pas eu la même fonction.

Dans la Bible, il existe huit mots pour décrire l’or : sept en hébreu dans l’Ancien Testament, et un en grec dans le Nouveau Testament.

J’en ai résumé l’étymologie dans ce tableau :

Ce qui me semble important de relever ici, c’est que dans la Bible, « l’or a un but : être le support ultime de la valeur cumulée », résument S&V. Ils en rappellent d’ailleurs la justification : l’or est un métal qui « combine une substance matérielle aux propriétés uniques, et le travail humain nécessaire pour l’extraire et le purifier. » La fonction de l’or est donc la thésaurisation.

L’argent n’a pas la même fonction. Dans l’Ancien et le Nouveau Testament, le terme qui renvoie à l’argent désigne deux choses : 1. l’argent métal ; et 2. l’argent en tant que moyen d’échange, la monnaie si vous préférez. Ce qu’on appelle en français l’argent et… l’argent. Ce n’est pas le cas par exemple en anglais, la langue de Shakespeare recourant à deux termes : money et silver.

C’est ce qui fait conclure S&V que dans la Bible, l’or et l’argent ont chacun leur propre fonction. « Du fait de ses qualités physiques et chimiques, de sa rareté et de sa difficulté à être extrait et purifié, l’or est le support ultime pour accumuler de la valeur et de la richesse. »

L’argent est quant à lui un moyen d’échange, c’est lui qui sert dans les flux commerciaux, tandis qu’avec l’or on est plus dans une logique de stock.

Ce qui rapproche les deux métaux, c’est que « selon les principes bibliques, la richesse durable ne peut être construite qu’en utilisant des actifs non conditionnels (c’est-à-dire « sans risque de contrepartie ») », expliquent S&V. Cela renvoie à la formule contemporaine selon laquelle l’or n’est la dette de personne – ce qui est également valable pour l’argent métal.

Pourquoi l’or exerce-t-il un attrait plus fort sur les épargnants germanophones que sur les épargnants francophones ?

Le recours à ces deux métaux précieux pour leurs caractéristiques monétaires remonte donc très loin dans la culture occidentale. L’homme n’a pas eu besoin des banquiers centraux contemporains et de leurs planches à billets numériques pour considérer que l’or est le moyen ultime de stocker de la valeur.

Cependant, le métal jaune s’est progressivement démonétisé au fil de XXe siècle. En 1971, le dernier lien qui unissait l’or aux devises étatiques a été rompu par le pays occidental leader, les États-Unis. Les banques centrales occidentales ont vendu beaucoup d’or durant les années 2000, et les épargnants américains et européens ont peu à peu délaissé l’or comme instrument d’épargne.

Deux exceptions doivent cependant être notées tant elles sont significatives. Nos voisins Allemands et Autrichiens ont en effet gardé une certaine appétence pour l’or, tant « les horreurs de l’hyperinflation de 1923 (Allemagne) et 1924 (Autriche) font encore partie de la mémoire collective », rappellent S&V.

Le tableau ci-dessous, issu du dernier rapport Gold Demand Trends du Conseil mondial de l’or (30 avril 2020), vous permettra de prendre la mesure du décalage culturel entre les pays germanophones et la France, et plus généralement les autres pays européens. La différence culturelle est assez extraordinaire puisque le rapport entre la demande d’or allemande et la demande d’or française est selon les années de un à 100, alors que la population allemande n’est que 24 % supérieure à la population française.

Demande de pièces et lingots d’or dans les pays européens (sélection de pays, tonnes)

Ces chiffres illustrent à quel point une crise monétaire est traumatisante…

Ceci posé, nous verrons bientôt que contrairement à la plupart des Occidentaux, les Chinois n’ont jamais oublié que l’or est la monnaie ultime.

Sur le web



from Économie – Contrepoints https://ift.tt/33CtIU6
MERCI !

​As Latin America Looks to a COVID Recovery, It Will Need to Tackle its Growing Middle-Class Angst

YOUR BEST NEWS !

Aug 07 (IPS) - While COVID-19 continues to wreak havoc across Latin America, its governments are developing policies which they hope will provide for a rapid economic recovery when the pandemic wanes.

Read the full story, “​As Latin America Looks to a COVID Recovery, It Will Need to Tackle its Growing Middle-Class Angst”, on globalissues.org



from Global Issues News Headlines https://ift.tt/2DKajpD
ENJOY !

COVID-19 - Some 23.8 Million More Children Will Drop out of School

YOUR BEST NEWS !

UNITED NATIONS, Aug 07 (IPS) - Countries with low human development are facing the brunt of school lockdowns, with more than 85 percent of their students effectively out of school by the second quarter of 2020, according to a United Nations policy brief on the impact of COVID-19 on education.

Read the full story, “COVID-19 - Some 23.8 Million More Children Will Drop out of School”, on globalissues.org



from Global Issues News Headlines https://ift.tt/2PBqmsw
ENJOY !

Multilateral Bank Intermediation Must Help Developing Countries’ Recovery

YOUR BEST NEWS !

SYDNEY and KUALA LUMPUR, Aug 07 (IPS) - International Monetary Fund (IMF) Managing Director Kristalina Georgieva has warned that developing countries would need more than the earlier estimated US$2.5 trillion to provide relief to affected families and businesses and expedite economic recovery.

Read the full story, “Multilateral Bank Intermediation Must Help Developing Countries’ Recovery”, on globalissues.org



from Global Issues News Headlines https://ift.tt/2DLNHEY
ENJOY !

Empowering Women in a Digitally Equipped, yet Challenging World: A Story of Engagement

YOUR BEST NEWS !

NEW YORK, Aug 06 (IPS) - A girl has many roles. She can be a daughter, a mother, a friend, a wife or a sister. But her first and foremost introduction is a person, a human and a voice. No matter what remote or accessible part she may belong to, her story is unique and belongs only to her own. And if a thought-provoking, positive platform echo her voice, it can achieve wonders.

Read the full story, “Empowering Women in a Digitally Equipped, yet Challenging World: A Story of Engagement”, on globalissues.org



from Global Issues News Headlines https://ift.tt/3gHdcWA
ENJOY !

07/08/2020

28 Organizations Promoting Indigenous Food Sovereignty

YOUR BEST NEWS !

Aug 07 (IPS) - Contributing author: Jason FlattThese 28 organizations are preserving Indigenous food systems and promoting Indigenous food sovereignty through the rematriation of Indigenous land, seeds, food and histories.

Read the full story, “28 Organizations Promoting Indigenous Food Sovereignty”, on globalissues.org



from Global Issues News Headlines https://ift.tt/3kmoPEC
ENJOY !

Beirut Burns

YOUR BEST NEWS !

BEIRUT, Lebanon, Aug 07 (IPS) - Eliane Eid, IPS correspondent in Beirut spoke to a cross section of people who shared their views and fears with her. On the third day of the deadly explosion, amidst an outpouring of anger from the Lebanese people, Angelina speaks about her home lost in the Mar Mikhael area. Josette talks about her experience of the explosion while she was on the road and Charbel shares his thoughts about being a volunteer at this critical time. They are all numb and speak calmly of how their lives were turned upside down, with this tragedy affecting thousands of people.

Read the full story, “Beirut Burns”, on globalissues.org



from Global Issues News Headlines https://ift.tt/3fC2bVn
ENJOY !

MOST VIEW